Volontaires du "Sud" en service au "Nord" - 05/2013

   Ancienne volontaire de solidarité internationale (VSI), je me suis intéressée au programme réciprocité Mali-Niger/France, porté par France Volontaires, qui permet à de jeunes africains de venir effectuer un service civique en France. J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer l'une d'entre eux. Portrait.

    Nana Diarra est une jeune malienne de 24 ans diplômée de sociologie de l'université de Bamako. Cette année scolaire 2012-2013, elle effectue un service civique en France. Sa mission auprès des Maisons Familiales Rurales (MFR) d'Ille et Vilaine tourne autour de la pédagogie de la formation et de l'éducation au développement et à la solidarité internationale.

    Elle intervient auprès des apprentis de la MFR afin de les accompagner dans leurs études et de les sensibiliser à sa culture et à une autre approche de la solidarité. Elle organise ainsi des animations en s'appuyant sur des produits alimentaires et artisanaux du Mali.

    Nana me reçoit très cordialement sur son lieu de travail et, pendant plus de deux heures, nous échangeons sur nos expériences respectives de volontariat : la nécessaire et parfois difficile adaptation au pays d'accueil (la culture, le climat...) ; l'apprentissage de nouvelles compétences dans un univers culturel et professionnel différent ; la satisfaction de découvrir, apprendre, donner, partager.

    A la fin de notre entretien je lui demande si ces 9 mois passés en France ne lui donnent pas envie d'être plus indépendante à son retour à Bamako. Nana me dit qu'elle a beaucoup appris sur elle-même, sa force et ses faiblesses. Plus riche de cette expérience de volontariat, elle n'en oublie pas pour autant sa culture et préfère la vie familiale et communautaire à sa vie de volontaire en France, plus indépendante mais trop... "individuelle".

C.B.

 

Retrouver le témoignage audio de Nana sur le partage de sa culture sur la page facebook d'Etik et Sol.