Lycéens bordelais et solidarité internationale - Novembre 2011

Chaque année au mois de novembre a lieu la semaine de la solidarité internationale. A cette occasion, les acteurs de cette solidarité sensibilisent les différents publics à leur cause.

Du 14 au 21 novembre, Etik et Sol, en collaboration avec des associations du RADSI (réseau aquitain pour le développement et la solidarité internationale), a organisé un programme de première sensibilisation, auprès de 15 classes de seconde d’un lycée bordelais.

Mais que leur dire en 2 heures d’intervention ? Plutôt que de beaux discours, la priorité est donnée au ressenti avec l’animation d’un jeu de rôle sur le commerce mondial (jeu créé par Orcades).

Les élèves sont répartis entre différents groupes de pays (riches, émergeants, pauvres) inégalement dotés en matériel. Le but du jeu est de produire le plus possible (des formes géométriques en papier) pour gagner le plus d’argent possible (les follards ! La monnaie du jeu).

Les lycéens ressentent alors la difficulté de produire avec très peu de matériel, l’injustice d’être moins bien dotés que d’autres groupes, l’envie de gagner et l’appât du gain. Ils ont alors le choix de s’entraider, de conclure des alliances et partenariats, de voler.

Le retour à la réalité se fait aisément et le bilan durant la restitution est implacable : le vol est la technique la plus utilisée pendant le jeu, bien que des partenariats entre groupes aient été mis en place.  « Mais alors ? A quoi sert ce jeu ? On n’était pas là pour parler de solidarité ? », s’interrogent certains.

Que faire face aux inégalités de notre monde réel ? A l’instar du jeu, la solidarité n’est pas la solution la plus évidente, c’est un choix.

« Nous, c’était trop bien, on était pays riche et on s’est allié à un pauvre pour produire. On a ensuite partagé les gains égalitairement. »

Un choix qui fonctionne.

 

 

Etik et Sol (avec Les petits débrouillards, Afrisol et Actume) est lauréat du concours la solidarité affichée. Leur affiche a été sélectionnée, éditée et diffusée dans toute l’Aquitaine pour promouvoir la Semaine de la SI 2011.